13.4 C
Paris
jeudi 26 mai 2222

Buy now

spot_img

Reconstruire le secteur immobilier de 2021

Les perspectives pour reconstruire le secteur immobilier de 2021; accroître les investissements dans les nouvelles technologies.

Les conséquences du COVID-19 sur l’économie mondiale et l’industrie immobilière ont rendu l’année 2020 la plus mémorable de l’histoire récente. Les promoteurs et les agences immobilières ont dû numériser leurs opérations, fermer des installations physiques en raison de verrouillages importants et se préparer à la réouverture. Notamment en assurant la santé et la sécurité des employés. De plus, ces entreprises ont dû innover pour  maintenir la santé financière des locataires et des utilisateurs finaux.

Reconstruire et renforcer le secteur immobilier de 2021

Le macro-environnement de l’immobilier exigeant de stratégie sur le long terme est impacté de manière similaire.

Mais il existe une dichotomie dans les fondamentaux de fonctionnement entre les types de propriétés. D’un côté, l’immobilier industriel, les soins de santé, les centres de données et les tours de téléphonie cellulaire ont été positivement perturbés. Tandis que les bureaux, les hôtels et les commerces en ont subi les effets négatifs.

Le volume des transactions mondiales du marché immobilier a diminué de 36% d’une année sur l’autre en raison de la stagnation économique et d’un environnement de prix incertain. Les prix montrent des signes précoces de tension extrême dans les types de propriétés les plus affectés.

Reconstruire le secteur immobilier de 2021 par des taux de crédit bas.

Pour soutenir l’économie en Europe, la Banque Centrale Européenne (BCE) a décidé de prendre des mesures exceptionnelles. De ce fait, les banques pourront profiter d’un accès au crédit à des taux très bas. La tendance baissière observée ces derniers mois devrait se poursuivre. La perspective la plus optimiste pour les prêts sera celle d’un retour au niveau des records de fin 2019 pour les taux d’intérêt.

Si, l’évolution du contexte financier mondial se maintient, de nouveaux records risqueraient d’être battus en 2021.

 À la différence de la crise financière mondiale (GFC), les entreprises du secteur immobilier ont maintenu une situation financière généralement solide au début de la pandémie.

Comportement de la population.

Parallèlement à l’évolution du paysage financier, la pandémie a entraîné des changements radicaux dans le comportement des personnes, ce qui a exercé des pressions uniques sur certains secteurs de l’immobilier.

Cette étude nous aide à comprendre si les dirigeants des entreprises du secteur immobilier étaient bien équipés pour faire face à la situation économique actuelle. En particulier, la façon qu’ils imaginent pour se redresser au cours des 12 prochains mois. Aussi, comment vont-ils se préparer à rester compétitifs et à prospérer sur le long terme.

Pour positionner leurs entreprises afin qu’elles puissent évoluer dans l’avenir, elles doivent briser l’inertie pour passer à une reprise rapide.

D’autant plus que les décisions critiques et les investissements, pris actuellement par les dirigeants, pourraient se concrétiser au cours des 12 prochains mois.

Les gestionnaires immobiliers doivent numériser rapidement.

Pour reconstruire le secteur immobilier, les gestionnaires immobiliers adoptent et s’adaptent lentement aux nouvelles technologies, mais depuis le début de la pandémie, la technologie devient l’instrument essentiel dans la boîte à outils de gestion immobilière. La technologie reste le moyen incoutournable pour communiquer avec les résidents, les fournisseurs et de mener des opérations commerciales de base.

Lire aussi l’article parut sur Enovast.com : Secteur du marché immobilier européen en plein Covid-19

Une transformation numérique rapide sera évidemment nécessaire pour renforcer la résilience opérationnelle.

Les entreprises devront se forcer à maintenir une position financière solide, créer une culture favorable, développer et retenir les talents. Pour cela, elles doivent accéder aux technologies numériques  de pointe pour optimiser les modèles commerciaux, opérationnels et clients.

Les entreprises du secteur immobilier devraient accroître leurs investissements dans les nouvelles technologies. Elles pourront sans doute servir de composantes de base à leurs efforts de transformation numérique. Cependant, en moyenne, seuls 45% des répondants prévoient d’augmenter leurs investissements dans le cloud. Et aussi, l’automatisation des processus robotiques, l’intelligence artificielle et les canaux numériques au cours des 12 prochains mois.

Reconstruire le secteur immobilier par la résilience

Le COVID-19 a contraint les entreprises à se concentrer sur la maîtrise des coûts et, pour beaucoup, a accru le besoin et le rythme de la transformation numérique. Pourtant, l’importance de l’empathie et de la connexion humaine prend également le dessus.

Les dirigeants doivent donc équilibrer la reprise des affaires. En saisissant de nouvelles opportunités et impliquer les locataires et les employés. Cela nécessitera probablement une combinaison d’éléments: briser les silos fonctionnels.

  • renforcer le leadership et l’agilité organisationnelle,
  • augmenter les niveaux de collaboration et de communication,
  • s’engager dans une prise de décision transparente et éthique.

Traverser efficacement la corde raide de cette manière pourrait différencier les organisations de leurs concurrents moins performants dans un avenir pas trop lointain.

En conclusion, c’est ce qui ressort de la dernière étude Emerging Trends in Real Estate Europe, menée conjointement par PwC et l’Urban Land Institute (ULI). 2020 reste une année compliquée pour les professionnels de l’immobilier. De nombreuses certitudes ont été ébranlées alors que de nouvelles tendances ont émergé. Notamment, en donnant parfois l’impression de naviguer à vue dans une mer habituellement bien calme sur le front immobilier.

Source: Deloitt,, PwC et l’Urban Land Institute

Related Articles

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles