15.4 C
Paris
jeudi 26 mai 2222

Buy now

spot_img

Comment se porte le marché de l’immobilier en cette fin 2021 ?

Pour les promoteurs et les investisseurs, le marché de l’immobilier, comme beaucoup d’autres secteurs, a essuyé un gros orage.

Malgré l’engouement porté sur les achats convulsifs de biens immobiliers, il faut retenir que le secteur a subi un arrêt dangereux du au Covid. Pourtant, on peut constater que le volume des transactions a augmenté de 23% sur un an, mais en régression sur les trois années passées.

Toutefois, certains acteurs ont su rebondir et sauver la situation. Cela est le cas pour le marché immobilier hors territoire, comme la Grèce, le Portugal et d’autres pays offrant une fiscalité avantageuse.
Pour cause, la crise sanitaire révèle de nouveaux comportements et accélère la mobilité des investisseurs. Ils préfèrent investir moins d’argent pour plus de rentabilité. Et ce n’est pas dans les grandes villes qu’ils peuvent réaliser ce genre d’opérations.

Le marché de l’immobilier résidentiel reste fort

Une demande en plein essor et des stocks limités indiquent tous une vigueur continue des marchés résidentiels urbains et suburbains à travers le monde.

Lors du salon de l’immobilier de luxe de Mansion Global.
Paul Tostevin, directeur de Savills World Research déclare:

Les marchés immobiliers résidentiels aux États-Unis et à l’étranger peuvent s’apaiser du rythme effréné des achats pandémiques. Néanmoins, les acheteurs qui attendent des ralentissements importants ou des baisses de prix ne devraient pas retenir leur souffle. Les principaux marchés résidentiels des villes du monde ont connu le meilleur premier semestre depuis 2016. Soixante-dix pour cent des villes surveillées ont connu une croissance positive au premier semestre de cette année.

Pour Danielle Hale, économiste en chef de Realtor.com :

Appeler 202,1 une année inhabituelle serait un euphémisme majeur. En 2020, le marché du logement était bien parti, puis la pandémie l’a mis sur la glace pendant quelques mois, bien que nous n’ayons jamais vu les prix des maisons baisser, mais seulement s’aplatir. Puis, alors que l’économie s’ouvrait de nouveau, le marché de l’immobilier a repris vie et les prix ont augmenté à des rythmes à deux chiffres.

Pour avoir une synthèse exhaustive sur le marché de l’immobilier européen, voici un bref résumé de l’enquête PwC.

Tendances Émergentes de l’Immobilier® : Europe 2021

Emerging Trends in Real Estate® Europe est une enquête conjointe de PwC et de l’Urban Land Institute. Le rapport explore deux changements : un ralentissement cyclique juxtaposé à des changements structurels à long terme dans l’immobilier.

L’enquête présente un secteur en pleine mutation. Les dirigeants reconnaissent que la pandémie perturbe tous les aspects des secteurs de l’immobilier et ses conséquences bouleversent les affaires.

C’est une période extrêmement difficile pour l’immobilier européen. D’abord cette forte récession en 2020 et maintenant la menace supplémentaire d’une nouvelle vague de COVID-19.
L’immobilier est généralement encore considéré comme l’une des rares classes d’actifs d’investissement à générer des rendements acceptables en période de taux d’intérêt bas ou négatifs. Cependant, la pandémie a forcé des millions de personnes à travailler à domicile, fermé des magasins de détail et accéléré les changements structurels.

Ce phénomène a affecté trois secteurs clés du monde de l’immobilier – bureaux, commerce de détail et hôtellerie. De ce fait, 2022 pose des défis immédiats à la sécurité des revenus de ces secteurs.

Il faut reconnaître que la pandémie a changé la donne du secteur immobilier. Un peu comme la crise financière mondiale de 2008, mais encore plus perturbatrice. L’observation positive de l’enquête de cette année prouve que le capital reste abondant. Pourtant, la plupart des gestionnaires d’investissement signalent l’existence de capitaux accumulés, souvent levés avant la pandémie, qui attendent encore leur déploiement.

En conséquence, de nombreux capitaux restent en attente de déploiement dans l’attente d’une vision plus claire de l’avenir. Le rapport complet de cette année offre un aperçu de l’éventail des points de vue sur la durée et les conséquences probables de ces interventions.

Marchés des capitaux immobiliers

La quête de revenus, globalement, est bonne pour l’immobilier, donc les investisseurs continuent de l’apprécier en tant que classe d’actifs. Ils sont juste clairement concentrés sur les domaines du marché où ils peuvent obtenir ce revenu – et là où il est protégé.

Related Articles

- Advertisement -spot_img

Derniers Articles